A la recherche de la “veste fantasme”

La genèse d’un projet couture est importante pour en comprendre les tenants et aboutissants. Est-ce un coup de cœur, un coup de foudre ? Est-ce un projet muri et réfléchi ou est-ce un fantasme caressé depuis longtemps ? Le vêtement présenté ci-dessous appartient à cette dernière catégorie. La petite veste forme tailleur en molleton gris clair.  Tout dans ce projet me semble parfait et adapté à mon style de vie, à ma morphologie et à mon style vestimentaire. C’est la pièce casual et versatile comme j’aime. Pardon ? Hein ? Aaaaaah c’est à la mode ??? Vue partout dans le prêt à porter, impossible de me méprendre : je suis influencée par la mode. Noooon, pas possible… Et pour cette raison j’ai tenté de résister. C’est un fantasme à la mode… Ça passera (comme toutes les modes) et puis tu resteras avec cette fringue sur les bras ! (Je vous présente ma petite voix raisonnable qui est très raisonnable). Donc résiste !!

SONY DSC

Mais les fantasmes ont un pouvoir sournois et lors de mes virées tissu ici et là je sentais bien mon œil fourbe qui cherchait entre les rayons et les rouleaux, le molleton gris clair nécessaire à la réalisation du fantasme. A l’insu de mon plein gré, sisisi… Mais rien à l’horizon, rien que j’identifie comme souhaitable, approprié : manquement dans la texture, dans la couleur, le molleton est chose rare dans les magasins de tissus traditionnels. Toujours rien, et toujours en filigrane de ma « to-do-list », toujours caché entre les lignes, ce projet-fantasme est à la frontière de devenir projet fantôme…

Jusqu’au jour où j’ai craqué. J’ai cédé de la manière la plus inattendue qui soit. Allez savoir comment, mais par hasard (mais vraiment vraiment par hasard…), je tombe sur cette page internent qui propose du molleton gris clair, un coupon de 1m60 sur 1m60. Sans que mes mécanismes critiques de défense aient le temps de décider si oui ou non le tissu était approprié, me voilà en train de finaliser ma commande. Mon molleton gris clair, mon précieux.

Fantasme VS raison : 1 – 0

OUaichhhhhh ! Jusqu’au jour où j’ai reçu le « précieux ». Et là, mon cerveau a jugé  bon de débloquer une information jusqu’alors complètement ignorée : mais c’est quoi du « molleton gratté » ??? Et ben du molleton gratté, c’est ça :

SONY DSC

Trop fin, trop mou, pas du tout de doudou à l’intérieur et de fait cet aspect gratté sur le beau coté…

Et me voilà loin de mon idée molleton hyper standard sportwear genre sweat avec du doudou à l’intérieur! Ma capacité de fantasme m’a joué des tours et remplie de frustration, j’ai relégué au fond de la boite à tissu le molleton qui en est la cause. Ou bien seraient-ce mes fantasmes qui sont sources de frustration, (pfouuuuu je vais m’éviter la migraine de cette réflexion pour le moment hein).

Mais mon fantasme est toujours là, et après une période nécessaire d’acceptation, me voilà partie en quête du patron. Ma raison est au taquet, on ne l’y reprendra plus, non mais ce fantasme est en passe de devenir projet. Et là, je tombe sur ces patrons : Burda de Mars 2013. Après une rapide évaluation, il me semble que je peux simplement utiliser la version 101 qui est doublée avec des manches longues en la combinant avec la longueur de la version 102 qui me semble mieux convenir pour moi. Doublée donc, bah oui, tant qu’à faire une veste autant la faire comme j’aime (même si c’est pas le molleton de mes rêves…).

OK, rapide tour dans mon stock de tissu à la recherche d’une doublure et là le flash est évident, ça sera ce tissu bleu foncé avec les petites flécheettes dégotté chez Toto Grenoble avec un passepoil flashy et un reste de doublure synthétique bleue marine pour les manches.

Je n’ai pas foncé tête baissée tout de suite, je me suis quand même posé les questions suivantes :

. Un patron de veste cintrée prévu en chaine et trame et réalisé en molleton avec 20% d’élasticité, ça donne quoi ?

. Une veste en molleton gratté avec 20% d’élasticité doublée avec un tissus chaine et trame, ça le fait ?

En fait j’ai posé ces questions sur Threads&Needles où on m’a bien fait comprendre que mon projet semblait bancal et que l’association chaine et trame et extensible était vachement périlleux. Oui, mais maintenant que je la vois cette veste (patron, doublure, passepoil et tout et tout) impossible de me raisonner.

Fantasme VS raison : 2 – 0.

SONY DSC

Oui j’ai coupé mon tissu en faisant fi des conseils éclairés sur mon projet-fantasme en m’entêtant dans mes choix de tissus ; oui j’ai skippé l’étape de la couturière responsable qui coupe une toile. Ben de toute façon j’ai pas de tissu approchant, alors le tombé ne sera pas représentatif, à quoi bon (mauvaise excuse quand tu nous tiens ;). Mais j’ai quand même pris le temps de chercher une solution pour contrer l’effet « mou » du molleton gratté. J’ai trouvé chez Veritas du thermocollant stretch prévu pour les jerseys. Allez, c’est quand même un bon point pour la raison, non ???

Fantasme VS raison : 2 – 1

Pour le choix de la taille, j’ai pensé, j’ai réfléchi et puis j’ai coupé un 40, comme ça, pas vraiment sur base d’une conclusion quelconque (heuuuuu je suis pas mal dans le genre « fille qui y croit »). Comme je n’utilise pas le tissu recommandé, le tableau des tailles est probablement pas applicable tel quel. Allez, un petit coup de chance, ça le fait parfois, nan ? Enfin là, c’est pas la raison qui gagne des points, ça c’est sûr…

Go go go pour la réalisation. Tous les indicatifs (ou presque) sont au vert.

J’ai coupé mes pièces et thermocollé l’entièreté du corps et par manque de thermocollant et par flemmardise je me suis limitée aux têtes de manches pour la partie relative aux bras. Aaaargh, flemmardise qui prends des points, alors la vraiment c’est dommage.

La réalisation est un challenge, parce que c’est du Burda quand même et que je ne suis pas une Indiana Jones du déchiffrage Burdesque et puis ce sont mes premières pinces type tailleur en deux étapes. C’est aussi la première fois que je monte un col tailleur. Au final, un œil peu averti n’y voit que du feu. Moi en revanche je sais que le raccord du col tailleur du côté doit est un poil moins réussi que de l’autre coté (probablement que je n’ai pas cranté au plus près de la couture dans l’angle). Je sais aussi que j’ai bidouillé le bas de ma doublure au niveau du passepoil et que j’ai dû terminer le tout avec quelques petits points à la main pour faire genre que tout va bien (hum hum).

SONY DSC

 

J’ai utilisé une manière peu orthodoxe de faire le glaçage de la partie basse de la veste pour éviter que la doublure se laisse aller et idem au niveau des manches : le truc que Monsieur Marcel m’a appris en couture (oui oui lui même). Il utilise un fin ruban de thermocollant double face pour faire les ourlets de ses pantalons. Le ruban est posé entre les deux surfaces à assembler, un coup de fer à repasser et hop on en parle plus. Trop fort Monsieur Marcel. Héhé, c’est comme ça qu’on évite les coutures de glaçage à la main qui d’aventure auraient sûrement laissé une trace sur l’endroit avec ce molleton gratté tout mou.

Niveau temps de réalisation je me suis lancée à fond dans le projet, mais je ne me suis pas ruée non plus. Une soirée pour couper et thermocoller toutes les pièces (une bonne chose de faite), deux soirées pour construire la veste et la doublure séparément (du bonheur en barre) et une soirée pour les finissions (le plaisir du bien-fini et du fignolage). Step-by-step, c’est presque raisonnable 😉

Verdict :

Elle a un truc à la mode, mais elle est absolument unique grâce à la doublure, au rappel de la doublure sur le col et à l’association avec le passepoile flashy qui la rend peps. Elle tombe bien, Merci au thermocollant qui fait la différence, j’en suis persuadée.

Niveau modifications sur le patron:

. J’ai combiné les deux patrons burda

. J’ai retiré 6 bons cm de tour de bras (sans rire !!!) sur toute la longueur des manches

. J’ai mis de la doublure synthétique dans les manches, sauf sur les derniers 10 cm pour pouvoir retourner les manches et faire apparaître ma jolie doublure à fléchettes.

. J’ai ajouté un pli d’aisance dans la doublure.

SONY DSC

Et c’est tout. Ça tombe super bien. Les bras sont effectivement un peu plus mous puisqu’il n’y a pas de thermocollant. C’est pas si grave, ça n’entame pas mon amour pour cette veste, c’est juste un peu dommage. Le verdict est superbement équilibré entre fantasme (2 points) et raison (1 point), saupoudré d’un peu d’influence mode, d’un rien de flemmardise, de feeling et de ce qu’il se doit de bidouillages. C’est la veste que j’attrape sans réfléchir à la mi saison, pour aller au boulot, ou pour aller se prélasser sous le soleil printanier en terrasse (Bon faut avouer que c’est pas encore le printemps vraiment partout). Cette veste a déjà 4 mois à son actif et c’est prouvé elle est parfaitement adaptée à mon environnement et elle a trouvé sa place dans ma penderie.

Petite finition qui manque : le ou les boutons. Croyiez le ou non, mais jusque maintenant je n’ai pas trouvé de bouton qui me parle (oui les boutons ils me parlent !!!). J’ai continué à chercher après la finalisation de la veste et puis je dois bien avouer que ça m’est sorti de l’esprit… Elle reste comme ça un peu inachevée. Est-ce que ça choque ? Je pense que ça la rend probablement plus casual du coup. Faudrait peut-être que je me repenche sur la question. Mais trouver des boutons qui viennent compléter l’équilibre du molleton gratté gris clair, du passepoil orange fluo et de la doublure bleue foncée à motif sans l’alourdir me parait compliqué. Peut-être des boutons en métal qui seraient discrets sur le molleton gris ? Vous en pensez quoi ?

SONY DSC

Le gardien des lieux qui a vite été corrompu!!

Advertisements

7 thoughts on “A la recherche de la “veste fantasme”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s