Quand le MMM me boost!

Un projet de pantalon, ce n’est pas vraiment banal pour moi. C’est un peu comme une veste ou un chemisier. Ce qui diffère des autres projets c’est que je sais d’avance que je vais passer un peu de temps dessus et que au niveau fit, il y a presque toujours des adaptations à faire. En fait, c’est comme dans les magasins, en général un t-shirt en jersey, c’est rare que ça tombe mal, un pantalon, c’est rare que ça tombe bien. Et ben en couture c’est la même chose, sauf que je peux faire (ou tenter de faire) les ajustements qui vont bien. Et ça c’est toute la différence avec le prêt-à-porter ! Vive la couture.

SONY DSC
Thème “Magritte” revisité en mode métro-boulot-dodo.

 

Ce pantalon est un projet qui est « en réflexion » depuis plus d’un an. Je me suis rendue à l’évidence il y a deux ans que je n’avais plus aucun pantalon « boulot » qui soit présentable. Et un Jeans ne peut pas remplacer un beau pantalon droit dans toutes les circonstances. Lors d’une journée « Tissu » à Bangkok, je me suis lancée et j’ai acheté deux tissus spécifiques pour pantalon droit dans une boutique dédiée aux tissus pour costard. Un tissu léger pour une version été et un magnifique tissu en cashmere pour une version hiver. Le but principal était d’utiliser le coupon été pour faire une toile portable et de finaliser avec le coupon cashmere pour une version parfaite d’hiver.

SONY DSC
Quand on fait un pantalon, il faut faire une photo de ses fesses! 😉

Aussi tôt acheté, aussi tôt rentrée à la maison aussi tôt mon pantalon été s’est retrouvé sous mon pied de biche. J’avais sélectionné un patron spécial « cuissot ». Le Thurlow de Sewaholic. En réalité je me suis mangée dans mes ajustements. J’y ai passé des heures pour un résultat bofff…. Et si le pantalon est portable, je le porte très peu parce que tous les défauts me sautent aux yeux. J’ai finalement abandonné l’idée d’utiliser ce patron pour mon beau coupon d’hiver.

SONY DSC

Du coup mon plan génial de  toile portable est tombé à l’eau et le projet a perdu des priorités dans la liste de couture. L’été est arrivé et coudre de la laine en plein été, c’est un peu contre nature ! Bref le temps est passé, et le coupon n’a pas bougé.

Et nous voilà au mois de février ou on m’annonce que je vais passer une semaine à Pékin début Mars. Heuuuu, il fait quelle température à Pékin ? 4°C. Et mais attends, le mois de mars c’est le me-made-month ou plus communément le “MMM” (allez voir par ici les infos sur ce chouette défi)? Je me suis auto-engagée à porter une pièce home made tout les jours. Autant dire qu’immédiatement mes neurones ont connectés et que mon pantalon en cashmere est repassé en pole position!

SONY DSC
Bouton de récup’

La question du patron restait entière. Je me suis donc lancée dans une de mes activité favorite : sortir mes magasines de couture (une petite vingtaine) et faire systématiquement l’inventaire des possibilités. Je me suis retrouvée avec un choix entre une version ultra épurée, pas de poche, une tirette sur le coté et une ceinture. Et la version poche et braguette complète. En gros soit c’était une version 100% focalisée sur le fit sans aucune fioriture technique, soit une version avec un peu de challenge. J’ai évidemment choisi la seconde option. Ça sert à quoi de faire un pantalon si on peut pas s’amuser un peu, je vous le demande ??

Ce patron burda 118 Aout 2013 a tout d’un pantalon droit pour le boulot : poches italiennes devant et passepoilées dos, braguette, ceinture et coupe droite voir large sur le bas des jambes.

 

Alors la première question, c’est toile ou pas toile ?? C’est assez ironique pace que j’ai mis ce projet de coté pendant un an parce que je ne voulais pas couper mon beau coupon sans faire une toile, et puis là, au pied du mur, la réponse est  immédiate : « mais je n’ai pas le temps de faire une fuck***  toile, je pars dans 10 jours….. ». Et donc j’ai coupé dans mon coupon. Bon j’ai quand même pris des précautions….

SONY DSC

J’ai mis au point une technique sur « comme gérer un pantalon à braguette sans faire de toile ». Oui parce que mon problème principal, c’est la braguette. Une fois que cette partie est cousue, plus question de faire d’ajustement sur le milieu devant, on en est réduit à ajuster les cotés et le milieu dos.  Donc j’ai coupé mon pantalon en 42, une taille au dessus de ma taille normale étant donné que mon tissu est légerement plus épais que les tissu préconnisés par Burda. Ensuite j’ai assemblé les poches devant et les pinces dos. Jusque là, rien de dingue….

J’ai ensuite assemblé complètement  la fourche devant et dos, ainssi que l’entre-jambe partie “haute” et les cotés sur les premiers 40 cm avec un point long de ma MAC en laissant une ouverture de 15 cm sur un coté pour pouvoir rentrer mes fesses dans le simulacre de toile de pantalon.  La partie haute du pantalon est donc assemblée alors que les parties qui constituent les jambes se baladent lamentablement dans tous les sens, mais ça, à ce stade, on s’en fout. Avec la bête sur les fesses, j’ai pu faire les petits ajustements nécessaires, faire le marquage approprié et tout découdre pour reprendre les étapes dans l’ordre.

SONY DSC
Message de base en ces temps débiles….

 

Et c’est comme ça que j’ai un fit qui me satisfait en évitant la toile. Yessssss. Bien sur il faut jouer un peu du découd vite mais si cette étape est faite en allongeant le point au maximum, ça prend pas mille ans.

Me sentant un peu pressée par le temps, j’ai skippé les poches passepoilées dos. Et je dois bien avouer que maintenant je le regrette un peu. C’est la touche qu’y manque pour en faire un pantalon 100% classique. Mais le temps n’étant pas extensible j’ai du faire des choix.

SONY DSC
Les poches redessinées.

Et c’est bien au niveau de la gestion de temps j’ai un peu foiré. En effet une fois la braguette assemblée, il ne me restait “que” les jambes à assembler, et comme le fit de la partie haute était validé, je me suis sentie en confiance et  je ne me suis pas posée de question….

Il m’a fallu quand même coudre et découdre 2 fois sur toute la longueur des jambes intérieures et extérieures pour avoir le fit désiré. Le patron présente des jambes très larges sur le bas, bien trop large pour moi…. Et bien sur en pleine confiance je n’ai pas pensé à faire un premier test avec le point long de la machine à coudre. Bref j’ai décousu des kilomètres en point 3. Youpiiiiiii :-(. Comme quoi ma bonne idée du début à vite été abandonnée à tord.  La prochaine fois……

SONY DSC
La photo de dos.

Récap couture :

  • Modification des poches. Le patron original avait des poches italiennes, et il n’y a rien à faire, mais les poches italiennes, ça a tendance à s’ouvrir et à visuellement élargir cette partie du corps qui n’en a pas besoin ;
  • Coupé en 42, avec reprise de 0.5 cm sur chaque coté au niveau des hanches et reprise très légère sur la fourche.
  • Reprise de 3 cm intérieur et extérieur sur le bas de la jambe prolongé droit jusqu’à la cuisse. Oui, la coupe de base est très large. Même avec cet ajustement, le pantalon reste très large.
  • Ourlet collé façon Monsieur Marcel.
  • Bouton récupéré sur un vieux pantalon Promod.
SONY DSC
L’ourlet sans couture.

Point de vue tissu, je suis absolument aux anges. Le drap de laine cashmere est super adapté, il tient chaud et il se comporte super bien et surtout il est tout doux. Par contre il marque quand même un tout petit peu les plis et le mettre deux jours d’affilés sans repassage est un peu limite… mais bon, là je chipote !

 

 

pantalon - Copy
Mon tissu de doublure de récup’. Merci la trocante Bruxelloise.

Le tissu que j’ai utilisé pour a doublure de la ceinture et pour les fonds de poche, a une petite histoire marrante. C’est un tissu que j’ai récupéré à une trocante organisée par Saki à Bruxelles (merci by the way). Ce tissu était en fait déjà une chute. Aller récupérer les chutes des autres alors qu’on se débarrasse pas toujours des siennes, c’est un peu borderline :-). Mais lorsque j’ai vu ce tissu, j’ai su qu’il irait parfaitement pour ce pantalon. Il est très doux mais a une certaine tenue. Et les couleurs flirtent avec celles du pantalon. Bref je suis super fan. Si quelqu’un reconnaît d’aventure sa chute de tissu, sachez qu’elle a trouvé un projet qui lui veut du bien. Il en reste encore un bout suffisant pour servir à nouveau de fond de poche !

 

Le pantalon a déjà été porté, et le sera encore. Ce n’est pas une fringue pour le quotidien, mais je ne peux pas mettre tous les jours un jeans….

SONY DSC

 

 

 

 

 

 

Advertisements

6 thoughts on “Quand le MMM me boost!

  1. Hé bien, tu as fait un travail de titan ! Le pantalon est la pièce couture qui me fait peur et pour laquelle je n’ai pas réussi à sauter le pas. Déjà parce que je ne trouve pas le patron qui me convienne.
    Tu as vraiment bien géré, bravo !

    Like

    1. Si tu veux te lancer dans les pantalons, Burda taille très bien, mais attention aux explications… vaut mieux partir armé et assez débrouillard 😉
      , ou alors commencer par un patron simple (tirette sur le coté par exemple). Bonne couture!!!

      Like

  2. Il est magnifiquement réussi ! Et je compatis au plaisir d’avoir sur les fesses un pantalon fait par soi. Pour rajouter un peu de challenge, les poches passepoilées au dos, tu pourras les ajouter à ton retour de pékin :P, ce sera plus sport, c’est tout. Coudre à grands points à la machine, pour faire les ajustements, c’est ce que j’avais fait aussi sur mes test, même après une toile, parce que le tissu final est quand même différent…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s