La revanche de la chemisière.

 

SONY DSC

Suite à mon échec cuisant (voir ici), je savais que j’allais en découdre tôt ou tard avec un chemisier. Ma revanche sur le chemisier était essentielle pour ne pas rester bloquée.

Mais mon apathie couture du début de l’hiver, due principalement à l’échec mentionné ci-dessus, n’a été vaincue que grâce à des projets relativement simples et qui répondaient à un besoin de cocoon. Pas de chemisier en vue, donc. Pas de remise en selle immédiate. Et le temps passe et comme le temps passe d’autres projets prennent le dessus… La revanche fait la sieste, et je ne vois aucune raison pour me faire violence.

SONY DSC

Et puis les needlenautes ont eu la bonne idée d’organiser le « Me Made Month » (allez zieuter sur T&N). Je me suis sentie pour une fois assez à l’aise pour sortir de ma zone de confort et pour me lancer moi aussi dans le défi et me joindre à cette joyeuse bande. Mon défi, c’est « du fait main» tous les jours du mois de Mars. Une pièce ou toute la tenue, mais au moins quelque chose chaque jour. Rien que ça (compte rendu complet de la super experience ici)!

 

SONY DSC

Après un inventaire de penderie faite main, je me suis rendue compte qu’un chemisier un peu passe partout manquait clairement pour relever mon défi. En plus, mon mois de Mars se remplissait de réunions demandant une tenue plus habillée que le T-shirt.

Bref le projet de revanche un peu oublié est revenu en force avec un tissu du stock acheté il y a un peu plus d’un an à Toto à Grenoble. Souple avec un beau tombé. Et bien que le motif en fait une réalisation un peu moins passe-partout que le chambray bleu clair (enfin le bleu marine et blanc, c’est pas non plus exotic-land !), il semblait tout indiqué. Et Yesss, un tissu en moins dans le stock, c’est toujours bon à prendre, une occasion de se renouveler.

SONY DSC

Attention, j’ai mis la chose dans la machine à laver, sans ménagement. Je l’ai sortie avec appréhension et j’ai repassé le tout avec un regard attentif. Je n’étais prête à aucune concession. Une couturière échaudée craint le repassage, c’est bien connu ! Bonheur, le tissu, n’a pas bronché et a passé le test avec succès.

Passera t’il le test dans le temps, ça il est encore trop tôt pour le dire.

 

SONY DSC
Détail de la bande contrastante sur la patte de boutonnage.

Le tissu étant plus fin et mon planning plus serré, j’ai réalisé l’entièreté en coutures anglaises. Pas de coutures rabattues au programme. Limiter les surpiqures, ça allège directement le planning.

 

SONY DSC

Autres modification par rapport à la réalisation précédente :

  • Poignet réalisé avec des pattes capucins. Je n’en avais plus fait depuis un an et j’ai du réfléchir pour refaire les étapes proprement. Ce sont ces étapes de réflexion assez technique qui rendent la couture sans patron intéressante.
  • Patte de boutonnage inférieure agrémentée d’une sorte de liseré contrastant (idée piquée sur une chemise de Monsieur Marcel). Je suis super contente du résultat. Mais bon, avec cette bande contrastante sur la boutonnière, je ferai mieux de mettre plus de boutons pour éviter que la bande n’apparaisse en bougeant…. Pour la prochaine fois je le sais!
  • Pied de col intérieur, doublure des poignets et doublure de la plaque d’épaules réalisées dans le même tissu contrastant (chute de mon stock).
  • 100% coutures anglaises (c’est propre, ça va vite, je suis super fan)
  • Le reste c’est comme pour la version précédente (découpes princesse devant avec cintrage dos sur une adaptation de mon patron de base)
  • Boutons pression du stock
  • Ourlet arrondi devant et dos.

 

SONY DSC
J’ai taillé les bracelets de manche avec un biais non symétrique… J’aime.

J’ai utilisé une nouvelle technique pour le montage du pied de col au corps du chemiser qui permet une finition beaucoup plus nette au niveau de l’angle du pied de col et de sa couture sur la patte de boutonnage. Le résultat est beaucoup plus propre que mes réalisations précédente où il restait toujours un milimètre ou deux de décalage que je ne parvenait pas à absorber convenablement en raison du trop plein de tissu à rabattre à l’intérieur du pied de col.

SONY DSC
Le detail du col qui va bien!

J’aime ce chemisier. J’aime qu’il puisse aller aussi bien avec un pantalon strict et une veste de tailleur ou simplement sur un jeans pour une tenue plus décontractée. J’ai déjà porté ce chemisier pour le Me-Made-Month et je lui prédis une vie active entre mon dos et ma penderie tant il tombe bien et il correspond à mon style vestimentaire.

SONY DSC
Gros plan sur la découpe princesse. Et la bande contrastante qui montre un peu trop le bout de son nez sous cet angle de vue!

Ma revanche n’a pas été immédiate, mais elle est totale. Comme quoi un tissu de marque ne vaut pas toujours un coupon au rabais de chez Toto ! Mais alors, comment on fait pour savoir si un coupon va durer dans le temps ?

SONY DSC
Méditation suspendue?

 

Advertisements

14 thoughts on “La revanche de la chemisière.

  1. Tu as bien fait de prendre ta revanche, parce qu’elle est drôlement classe cette chemise ! Les découpes princesses sont magnifiques. C’est vrai qu’elle aurait mérité quelques boutons de plus, tant pis, ce sera pour la prochaine ?!

    Like

  2. Bonjour” Je suis très intéressée par votre méthode de montage du col. Cela me semble parfait ainsi ! Bravo!

    Like

  3. Moi aussi je suis un intéressée par ta technique de montge du vol, mes réalisations ne sont jamais tout a fait impeccables a ce niveau la.
    Très jolie chemise sinon ! Le seyant est juste parfait.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s