Le top blanc et le biais moqueur….

En couture, il y a les besoins, les envies et les coups de cœur. Je pensais naïvement que combiner les trois avec un tissu que j’aime d’amour véritable allait me combler et pourtant…

Voici l’histoire d’une débâcle, d’un feu de paille et d’un pschitt mouillé.

SONY DSC

Les besoins, les envies et les coups de cœur

C’est pas tout les jours ou les besoins et les envies se matchent complètement.

Pour le cas présent de « besoins » (vitaux, on s’entend), je vous rabâche sur de nombreux articles la nécessité pour moi de faire un petit frère à ce petit top blanc parfait. J’aime beaucoup le blanc en ce moment et la coupe un peu près du corps : c’est en définitive le cahier des charges de mon besoin. Le but n’étant pas de faire un clone, mais bien un demi-frère, ou un cousin.

Niveau envie, je balance depuis la réalisation de ma blouse Stockholm entre frémissements et excitation à l’idée de terminer ma chute de ce superbe coton blanc. La chute à une forme particulièrement batarde, mais mon second prénom c’est « optimisation » et du coup j’y crois à fond !

SONY DSC
L’emmanchure est toujours aussi parfaite.

 

Et enfin le coup de cœur c’est le patron de robe Burda avec lequel j’ai réalisé cette superbe petite robe rouge. Le coup de cœur est même particulièrement intense sur les emmanchures (je suis pas certaine que ce genre de coup de cœur soit très commun). Le patron est à peine rangé que j’ai envie de le ressortir de le décliner à l’infini et de le combiner avec ma chute de tissu merveilleuse pour en faire un petit haut simple, épuré, confort et classe (rien que ça).

Bref : besoin + envie + coup de cœur = ?

SONY DSC

Optimisation de tissu

Une fois le tissu (ce superbe sergé de coton) et le patron (Burda septembre 2015 modifié en top) choisis, je dois passer à l’étape délicate qui consiste à essayer de tout faire rentrer dans ma chute à la forme barbare. Forte de quelques optimisations de tissu de l’extrême, je vous fais part de quelques petits conseils pour éviter le trop d’optimisation qui de facto… gâche tout !

SONY DSC
Le pire, c’est que je l’avais repassé avant le shooting. Mais les repérages préalables ont nécessité de mettre le top en boule dans le fond d’un sac. Pas idéal….

 

SONY DSC

  1. Le droit fil: quand on veut optimiser son coupon de tissu ça peut vite sembler un concept superflu… Si mon tissu s’accommode d’une coupe hors droit fil (à 90°), je suis partante pour ce genre d’optimisation, mais gare à l’asymétrie ! En effet si vous faite une manche dans le droit fil et l’autre à 90°, ça va sauter aux yeux au moment de l’essayage… même pour les tissus sans motifs. Notre œil est très sensible à l’asymétrie.
  2. Avec une chute de forme barbare comme la mienne, pas possible de faire les pièces en double en pliant le tissu, j’ai coupé chaque pièce une à une. Si vous faites ça, n’oubliez pas de couper chaque fois une partie droite et une partie gauche sous peine de vous retrouver avec la moitié de vos pièces qui sont coupées sur l’envers du tissu.
  3. L’adaptation des finitions vous permettra d’optimiser au mieux votre coupon. Remplacer une parementure par un biais du commerce pourra éventuellement vous permettre la réalisation du précieux ouvrage.
  4. Optimisation des marges et erreurs de débutantes bonjour ! Mieux vaut vérifier deux fois qu’une, parce que tout couper pour ne pas renter dans le vêtement à la fin, c’est juste pétage de câble assuré !
  5. Pour finir, le meilleur moyen d’optimiser, c’est de combiner avec un autre tissu (là on sort de l’optimisation pure et dure) : faire les parties qui ne sont pas visibles dans un autre tissu ou créer un empiècement contrastant.

SONY DSC

Dans le cas présent, l’optimisation du tissu à été rude et j’ai longtemps pensé faire une combinaison avec un empiècement en broderie anglaise. J’ai changé d’avis au dernier moment, ma broderie anglaise ayant un tombé trop cassant comparé à mon tissu principal.

J’ai réussi à caser toutes mes pièces mais trop courte pour une longueur de top acceptable. Non le Crop Top ne rentre pas dans mes objectifs de l’été tout « tendance » que ça soit…. Quand j’avais 15 ans, peut-être, mais là faut pas pousser bobonne.

SONY DSC
Les pinces dos et la bande pliée en deux sur le bas. On distingue on tout petit peu la cicatrice du coup de ciseaux 😉

En définitive pour palier à l’effet crop top, j’ai coupé une bande pliée en deux. C’est un assemblage façon « sweatshirt » si ce n’est que j’ai coupé la bande de l’exacte dimension du top, mon tissu n’étant pas élastique. Le but de cette double bande était d’alourdir le bas du top et de profiter à fond de la rondeur du tissu.

SONY DSC
La déformation de l’encolure, je ne vois que ça. Heureusement que le tombé de ce tissu vient joliment compenser ce foirage….

Point couture et modifications

  • Les modifications “fit” sont les mêmes que celles réalisées pour la robe (- 1 cm sur les cotés et -1 cm sur les pinces dos)
  • Encolure devant légèrement creusée.
  • Finitions encolure et emmanchure avec un biais (sujet principal de la débâcle)
  • Bas du top fini avec une large bande pliée en deux.SONY DSC

Débâcle, chipotages et futur imparfait….

La débâcle est arrivée à un moment où je ne l’attendais pas du tout. J’étais en totale confiance. Un tissu au tombé quasi irréel, un patron testé et approuvé et une optimisation de tissu réussie (non sans sueur froide). Je ne voyais pas ou ça pouvait foirer dans la suite des évènements… Inattention, excès de confiance, ou manque de prévoyance… Je pense que c’est un subtil cocktail motivé par la beauté du biais moqueur  qui m’a précipitée dans ce profond ratage. Le biais moqueur c’est tout un concept, mais je ne mettrai pas de photo ici pour m’éviter d’autre noms d’oiseaux…. Ce biais est d’une beauté troublante et m’a fait perdre la tête. Son blanc et ces petites fleurs de couleur était le match parfait… Ouaich… C’était sans compter sur sa rigidité et sa largeur. Les défauts se sont accumulés :

  • Mon tissu est relativement épais mais il est paradoxalement légèrement transparent. On apercevait donc les détails du biais comme des petites tâches… Pas du meilleur effet…
  • Le biais étant assez large et relativement rigide comparé à mon tissu de base, j’ai obtenu des mini plissures et même avec un baril de vapeur surchauffée je n’ai pas réussi à détendre la couture.
  • En m’appliquant, cousant et décousant, l’inévitable s’est produit. J’ai fini par détendre de façon irréversible mon encolure et par déformer un peu les emmanchures. Aaaaargh…

Et par-dessus le marché, j’ai mis un coup de ciseaux mal placé juste sous l’encolure dos. Faire du refistolage–raccomodage de vêtement avant même de l’avoir fini, c’est un comble ! J’ai pu réparer le tout avec un nombre bien senti de noms d’oiseaux et un point zigzag juste sur la couture milieu dos. La cicatrice de la débâcle….

Vous l’aurez compris, j’ai fini par jeter l’éponge, découdre tout le biais et le remplacer par un biais en satin beaucoup plus fin (et moins joli, sniffff). Pour rectifier l’encolure j’ai fait un petit pli plat avant de poser le biais, et je n’ai pas touché aux emmanchures.

SONY DSC
C’est plus ou moins le regard que j’avais en empoignant mon découds vite!

 

Alors quel futur pour ce top ? Pour le moment, j’ai un peu du mal à statuer. Je le trouve mettable, mais je lui porte encore un peu de rancune pour tant d’heures de découds-vite et de noms d’oiseaux… Ce n’est en définitive pas le digne petit frère du top d’origine, et si mon besoin n’est pas comblé, mon tissu magique lui est définitivement écoulé…..

Rien que pour ça je vais le porter !

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Advertisements

9 thoughts on “Le top blanc et le biais moqueur….

  1. malgré tes déconvenues, ce petit haut blanc tombe très bien et tu vas certainement le mettre souvent !! et te photos sont toujours aussi sympa… c’est incroyable tous ces lieux désaffectés que vous arrivez à trouver !!

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup!! 😉 Je le porte aujourd’hui, alors je pense que la “rancune” est passée assez vite!!! (non, mais, suis-je la seule à porter rancune à mes cousettes boulet???)

      Like

  2. Je ne suis jamais arrivée à poser un biais d’emmanchure ou d’encolure proprement, qu’il soit en baptiste ou dieu sait quoi. À mon avis, il n’y a que toi ou une couturière qui font attention à tous ces défauts. Sinon, j’aime beaucoup la bande du bas façon sweater 😉

    Liked by 1 person

    1. C’est vrai que poser un biais convenablement ça n’est pas toujours simple. Ce que je retiens c’est que plus le biais est large plus c’est compliqué et que il faut que le biais ai plus ou moins la mêle fluidité, rigidité que le tissu de base. Mais parfois je me plante….😠 c’est comme ça! 😉

      Like

  3. Je porte une de mes cousettes boulet alors je ne peux que compatir ! Après, je pense que l’oeil averti de la couturière voit des défauts là où le commun des mortels ne voit qu’un super top blanc avec une bande originale dans le bas et un joli pli devant.
    D’ailleurs, je dis “l’oeil de la couturière”. Mais seulement celui /* ceux en fait */ qui a /*ont */ cousu le top !
    Parce que les autres yeux qui cousent le trouvent sympa, seyant, bourré de détails mignons et très beau ! /* Comme les photos, comme toujours ai-je envie de dire ! */
    Donc, non pas de rancune à avoir, tu peux porter ce top sans honte aucune !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s