Cache-cœur ajouré ou comment retarder longuement un projet tout simple

Pour mes projets couture il y a plusieurs catégories. Il y a les rapides, vite voulu, vite cousu, vite porté (comme cette robe rouge ou celle-ci). Et puis il y a les projets qui prennent du temps qui tournent et se retournent comme une sortie du lit le lundi matin (et celle des autres jours de la semaine d’ailleurs). Toujours une indécision, quelque chose à éclaircir, encore un peu brumeux, en-fait-je-vais-rester-là-bien-au-chaud-sous-ma-couette, encore un peu ! Bref ça dure longtemps.

Ce petit top tout simple a squatté mon esprit pour y paresser gentiment pendant des mois.

SONY DSC

La genèse : le tissu

Ce tissu a établi demeure dans mon stock après une virée dans l’outlet de la maison dorée à Bruxelles. Je vous en ai déjà parlé. De cette unique virée tissu sont nés ce pantalon Burda et cette Mélilot BCBG. Les tissus achetés ce jour-là sont de très bonne facture et sont aussi très sobres. Très peu ou pas d’imprimé et des couleurs basiques (bleu, gris, beige, etc). C’est cette sobriété qui fait que les tissus ne sont pas sous le pied de biche tout de suite (c’est pas le plus excitant à coudre). En revanche, c’est cette sobriété qui fait que les tissus sont, en définitive, cousus parce j’ai régulièrement besoin de vêtements « qui vont avec tout ».

Celui là c’est une maille ajourée en dentelle avec un motif en chevron. Une petite perle a 2 Euro/mètre. Et ça fait bien deux ans qu’il dort dans un tiroir de mon stock.

SONY DSC
La bande sweat avec les “raccords” …
SONY DSC
Détail tissu et bande d’encolure

Attente et paresse

Il dormait dans les méandres de mon stock perdu entre un jersey « chaperon rouge » et un reste de laine bouille alors qu’un projet pour sa transformation prenait forme dans ma petite tête. Un cache-cœur. Un haut un peu ample. Un petit pull pour les soirées un peu plus fraiches d’été. Une coupe simple qui mette en valeur les chevrons. Abondance de jolies et gentilles propositions, de rêves de créations en devenir. Sauf que le projet à peine ébauché, les questions techniques de tous ordres se sont bousculées au portillon de mon esprit. Comment finir cette maille dentelle sans l’écraser, sans la gâcher? Est-ce qu’un modèle ample avec cette maille particulièrement molle ça ne va pas donner un effet super mou et vieillot ? Mais est ce que cette maille elle-même ne fait pas grand-mère, en fait ?

SONY DSC

Prise de doute, j’ai réorienté le projet vers un modèle près du corps qui conviendra mieux à cette maille super indolente. Exit le pull chauffe-souris qui je dois bien l’avouer me faisait un peu de l’œil. Et pendant ce temps le projet reste dans les limbes et somnole encore paisiblement.

De tergiversations en remise en question, l’été est arrivé bien plus tôt et bien plus chaud que prévu. Avec cette arrivée prématurée, mon envie d’approcher de la maille de près ou de loin s’est envolée. Et voila le projet qui se retourne une fois de plus pour un somme prolongé.

Je ne vais pas y toucher à cette maille, mais petit à petit, dans mon esprit, se forment les nouveaux contours de ce projet. Le tableau s’éclairci, la brume se dissipe, en fait, c’est parfaitement clair, ce sera un cache-cœur-sweat-t-shirt.

SONY DSCSONY DSC

Concept et patronage

Le concept est établi sur plusieurs critères. Un cahier des charges ça aide à l’élaboration d’un projet fait de rêves brumeux… Les critères sont donc : près du corps pour raison de maille molle, cache cœur pour la fantaisie de la coupe.

Se pose ensuite la fameuse question des finitions. Cette maille étant ajourée, exit les biais rabattus et autre parementures qui auraient été largement visibles. J’ai longuement hésité sur la finition « sweat » que j’aime particulièrement et que j’applique même sur des coutures en chaine et trame (voir ce top). Cette finition implique de doubler le tissu ce qui risque de gâcher l’effet de la dentelle. Bref j’hésite encore. Et pendant ce temps, le projet se prélasse tranquillement et sombre de plus belle dans les bras de Morphée.

SONY DSC
Pas vraiment bureau compatible tel quel.

En plein questionnement sur les finitions, je me suis lancée dans le patronage et j’ai dans la foulée réalisé une toile. Récup’ de tous les petits bouts de maille de mon stock, j’ai fait une toile façon patchwork. Et malheureusement (ou pas…) vous ne la verrez pas puisqu’elle a rejoint sa destinée (la poubelle) sans même passer par la case immortalisation ! Elle a pourtant livré certains enseignements sur le patron et généré quelques modifications. Cependant, l’exercice de la toile en mode « récup’-utilisation-des-fonds-de-stock » est un exercice périlleux. En effet, une maille n’étant pas une autre, le tombé du vêtement fini va nécessairement varier. Autant vous dire que mon patchwork de mailles n’avait que bien peu de chose à voir avec ma délicate dentelle.

SONY DSC
Pas du tout bureau compatible sans un top en dessous 😉
couture cache coeur patron maison
En arrière fond, un cimetière de moule à coque de bateau.

Réveil et réalisation

Un beau matin, je me suis réveillée et j’ai décidé que c’était l’automne. Il fallait prendre une décision. Le soir tombant juste après les 19h et nous laissant dans une brise toute frisquette d’à peine 22°C, je ne pouvais pas me tromper, l’automne était bien là. Et si possiblement, je me suis empressée, et que l’été aussi se prélasse et se retourne sans fin, nous dirons simplement que c’est moi qui ai pris un peu d’avance sur l’arrivée de l’automne. En définitive, l’important n’est pas que l’automne soit arrivé ou non, mais bien que j’aie décidé qu’il soit là. Je ne suis pas Madame-Soleil, mais quand ça n’impacte que moi et ma couture, je fais comme-si 😉

Hop hop hop, grosse sonnerie tonitruante pour réveiller mon projet de cache-cœur-sweat-t-shirt, et c’est parti.

couture cache coeur patron maison

La réalisation après des mois de procrastination, de paresse et de siestes a été bouclée en deux temps, trois mouvements. Pour dire vrai en moins de deux heures c’était plié. Une fois que le patron est près et que la surjeteuse est dans les starting-blocks, plus besoin de réfléchir, ça va super vite.

Je me suis tout de même questionnée sur la bande contrastante qui forme le cache-cœur. Pour être honnête avec vous, cette bande était dans une couleur contrastante (très contrastante) sur ma toile-patchwork et j’aimais assez l’effet qui appuyait le dessin du cache-cœur. La question du contraste est restée en suspend quelques instant, mais ce petit bout, ce rien du tout de jersey infiniment doux (reste de ma réalisation de Badiane) m’a vite convaincue qu’il était apte au job. Contrastant mais pas trop, juste bien pour légèrement souligner l’effet cache cœur.

SONY DSC
Détail
SONY DSC
On perçoit la tension sur la couture coté du au cache coeur.

Récap’ patron :

  • Forme cache-cœur
  • Trois petit plis sur les cotés-devant pour créer un peu d’ampleur
  • Finition du bord inférieur du t-shirt et des manches avec une bande pliée en deux, façon sweat. Ces bandes ont été très peu étirées étant donné la coupe assez près du corps
  • La bande de finition de l’encolure est une bande de jersey pliée en deux qui a été relativement étirée pour permettre de plaquer le décolleté et de bien le maintenir en place.couture cache coeur patron maison

Chipotages et mise au point

« Chipotage » est devenu une partie récurrente de mes articles. Des chipotages il y en a plein, et je pense qu’il y en aura toujours. Entendons nous bien, je ne suis pas une perfectionniste dans l’âme. Loin de là. Cependant réaliser moi-même les vêtements que je porte au quotidien m’a amenée à considérer de plus en plus les détails des réalisations qui font que telle pièce est aimée ou telle autre peu portée. Finalement, c’est ce regard critique sur mes coutures qui me fait progresser et avancer. N’y voyez pas de fausse modestie de ma part (genre « je n’arrive à rien faire de bien, je suis trop nulle »), c’est simplement un point critique qui me permet d’avancer.

Bon peut-être que tout compte fait je deviens un tantinet perfectionniste…. 😉

SONY DSC

Trêve de blabla et retour aux chipotages relatifs à la couture.

Premièrement le décolleté. Le décolleté on ne peut pas le rater. Même s’il tient bien (pas de risque de mise en avant imprévue de la poitrine), il n’est pas adapté à toutes les situations. Et pour une utilisation au bureau, je devrais le porter avec un petit top en dessous.

L’élasticité de la maille étant fort différente de mon patchwork toilesque je trouve le fit pas exactement comme souhaité. La réalisation aurait bénéficié de quelques centimètres d’aisance supplémentaires au niveau des bras. Enfin, le fait d’avoir étiré la bande de finition de l’encolure maintient bien en place le décolleté, mais cela crée aussi deux point de tension sur les coutures cotés du t-shirt.SONY DSC

Voici finalement une grande rêverie pour un résultat facile et léger. Espérons que la mi-saison dure, parce que cette dentelle ne va pas me tenir au chaud si l’hiver se pointe !

Cette réalisation fait partie de mes inspirations couture pour l’automne-hiver 2016.

Advertisements

16 thoughts on “Cache-cœur ajouré ou comment retarder longuement un projet tout simple

  1. Un gilet de grand-mère ? Alors, en tant que pro du gilet de mémé, je peux t’assurer que NON, cette maille ne fait pas mamie, pas du tout !
    & sinon, ce cache-coeur sweat était très intrigant et il est très beau “en vrai” !
    Cette maille ajourée est effectivement une tuerie et tu as trouvé le patron qui la met bien en valeur !

    Liked by 1 person

  2. J’adoooore !!! Mais alors NON, cette maille ne fait pas du tout mamie, je dirais même que c’est tout l’inverse de mamie, son aspect ajouré et ses jolis chevrons font très jeune femme je trouve (bon tu aides beaucoup en ayant choisie une coupe un brin sexy ^^) ! En tout cas pour 2e/M, je suis jalouse, je le trouve magnifique et avec un petit top en dessous, je suis certaine que ce sera très bureau compatible 😉
    Ps : tes interliens ne fonctionnent pas.
    Ps 2 : Encore de magnifiques photos, décidément quel duo vous faite Marcel et toi 😉

    Liked by 1 person

  3. Il m’intriguait ce top cache-coeur, et ta réalisation est top !
    Ce tissu ne fait pas mamie, bien au contraire. Le côté ajouré lui confère une modernité. Avec un petit top en-dessous, il sera tout à fait bureau-compatible !
    Je suis d’accord avec toi concernant les chipotages : cela permet d’avancer, de progresser. Mais la couture rend perfectionniste et exigeante 😉 Je n’arrive pas à regarder un vêtement de la même manière qu’avant et je suis devenue pénible quand je fais du shopping (euh… trèèèèès rarement).

    Liked by 1 person

  4. Joli projet, joli cache coeur! J’aime beaucoup le contraste entre la maille au motif sage, le côté sexy du modèle (et les graphes derrière!)
    Bien d’accord avec toi pour les toiles en maille… Je me demande parfois s’il ne faudrait pas acheter le double de tissu pour faire le prototype dedans…

    Liked by 1 person

  5. J’adore ce t sweat cache cœur. J’ai un tissu un peu similaire qui se prélasse depuis un moment dans les fameuses boîtes à tissu, mais j’en suis aussi au stade des questions existentielles !
    Check-list: j’ai le patron de base du tee-shirt à mes mesures – check; j’ai le tissu – check; reste à faire l’adaptation qui va bien – pas check ! Comment est dessiné le côté gauche de ton sweat (la partie cachée du cache cœur)? Est-il drapé / plissé comme le côté visible ou simplement plat ? Aïe, est-ce-que ma question est claire ? Merci de ta patience.

    Liked by 1 person

    1. Les deux cotés aont identiques. J’ai fait 3 plis de 1.5 cm. Mais j’ai dejà fais un cache-coeur sans plis, et ça fonctionne aussi. Tu nous montreras ta réalisation, ok? Bonne couture!!!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s