[J’ai rien à m’mettre] Question de balance!

« GNNNIIIIII J’ai rien à m’mettre » : le paradoxe le plus classique de la gonzesse devant son armoire qui déborde de fringues ! Combinez ça avec le sentiment d’être toujours habillée « pareil » et vous obtenez une remise en question stylistique et organisationnelle dans la chaumière, le Bungalow. Attention, tous aux abris, concept modestiquo-bungalowesque en vue !

L’historique : mon (non-)style

Depuis que je couds, j’ai arrêté de faire les magasins. Depuis que je couds, je peux réaliser 100% (ou presque) de mes envies de fringues. Depuis que je couds, j’ai pris pleine conscience de ce qui me va ou pas, des couleurs et des associations. Depuis que je couds, j’essaye de réfléchir à chaque cousette pour en faire un vêtement qui sera joyeusement porté, un vêtement unique qui me correspond à 100%.

Mais le malheureux constat est là : depuis que je couds, rien n’a changé le matin. Soit j’enfile mon uniforme sans réfléchir (Jeans, T-shirt, gilet/pull/sweatshirt), soit je me lamente parce que je n’ai rien à me mettre. Noooooooonnnnn ! Remettons tout de suite les pendules à l’heure. J’ai plein de trucs à me mettre, et des vêtements que j’aime. Mais les tenues que je porte régulièrement sont plus confortables que stylées, plus casual que valorisantes. Et puis surtout elles sont toujours les mêmes. La même silhouette, le même look.

N’est pas stylé qui veut et mon objectif n’est certainement pas de devenir une autre Maria Cristina Córdula da Cunha. Mais tout de même, j’ai envie de prolonger le plaisir de jouer du tissu et de la couture en un plaisir à porter mes vêtements. Et tant qu’à faire je voudrais amplifier ce plaisir. Le propager dans tout mon quotidien, atténuer l’effet « uniforme » et dézinguer le moment tellement caricatural de la gonzesse qui se lamente devant sa garde-robe débordante. (J’ai de vrais problème dans la vie !)

BTI5
Bonjour l’uniforme. Issu des photos prises pour le me-made-month sur Instagram.

 

Pour combattre le doubles symptôme « Uniforme » et « J’ai rien à m’mettre », je me lance dans des considérations modesques de composition et d’équilibre de garde-robe.

Analyse : Le-petit-truc-en-plus

Quand je réfléchis à coudre un vêtement, je passe énormément de temps à chercher la bonne combinaison entre le confort et le style. Et mon plaisir ultime, c’est d’ajouter un petit quelque-chose qui le rend différent, unique et sympa à coudre : le twist de la couturière ! Ici un empiècement contrasté, là de la dentelle, jouer sur les imprimés mignons, ajouter une doublure qui claque, jouir en color-block, user et abuser du passepoil, etc. Même les vêtements les plus basiques y passent (vas-y du passepoil orange ou doré sur le sweat gris basique de chez basique). Toujours ce petit twist, c’est mon plaisir couture. Je plaide coupable.

Mea culpa parce que les vêtements « avec le-petit-truc-en-plus » ne vont pas forcement toujours ensemble entre eux. Ben oui, le pull gris clair avec son passepoil orange, ben c’est mort avec mon jeans bordeaux. Est-ce que je peux mettre un chemisier à motif avec une petite veste noire et sa doublure qui titille la rétine ? Oups. No.

Par contre, mon jeans ne fait jamais grise mine. Il va avec tout en toute circonstance (ou presque, je n’ai pas encore essayé à un mariage)! D’où mon sentiment d’uniforme dont le Jeans est la pièce maîtresse (et ennuyeuse). D’où mon sentiment de n’avoir rien à me mettre, parce qu’ en réalité mes vêtements ne se combinent bien entre eux que dans leur version « Uniforme ».

BTI7
Des petits hauts très sympas, que j’adore, mais toujours avec un Jeans, Bonjour la variété.

 

La boucle est bouclée, « le petit-truc-en-plus » s’avère en fait être un vrai petit truc en moins !

Le concept : les 3 axes B-T-I

Ce qui manque dans ma garde robe, ce sont les basiques (les vrais) et les pièces à grand impact.

Pour faire plus clair, je vous développe le concept en trois axes :

  • Le basique (B),
  • le petit-truc-en-plus ou Twist (T)
  • le vêtement à grand Impact (I).

Bref, les 3 axes B-T-I (« Bouge Ton Imagination », ou « Bande Toute Illustrée », ou « Bref Tu Imagines », ou encore « Ben Tu Insistes ? », etc, etc)

Détaillons un peu :

  • Les « B »asiques

Quoi de plus basique que les basiques ? Les basiques, ce sont des vêtements unis (une seule couleur, sans passepoil ou empiècement contrastant, sans broderie, ou doublure qui décape). Unis quoi ! Avec une coupe relativement simple (exit les grands décolletés dos, les volants dans tous les sens ou les coupes asymétriques hors du commun). Basique c’est basique. Dans cette catégorie on retrouve bien sûr le Jeans, le T-shirt et le chemisier uni, mais aussi la petite veste de blazer, etc. Il sont basiques certes, mais rien ne les empêche d’être bien coupés, adaptés à votre morphologie et avec des formes actuelles. Ce sont des basiques, pas des sacs.

  • Le « T »wist

Catégorie intermédiaire, donc la plus subjective. Ce qui semblera être un petit truc en plus pour les uns semblera complètement impactant pour les autres. Mais tentons d’objectiver : un vêtement avec plus de deux couleurs mais restant relativement sobre. Typiquement des imprimés avec de petits motifs, des empiècements contrastants, des inserts, passepoils ou broderies. C’est aussi dans cette catégorie que viendront les coupes assez particulières (les décolletés dos, les frous-frous, les volants ou les plis dans tous les sens).

  • L’ « I »mpact

Comme disent les Anglais, on est dans la catégorie de vêtements « Statement ». Les pièces WaaahouW du dressing. Des imprimés à grands motifs, des couleurs flashy, des contrastes marqués, des coupes osées… Le pantalon au motif « toucan » tropical, le blazer avec fleurs de « Java », la jupe en wax de « là-bas », mais aussi la veste jaune « canari » ou le pantalon orange KTM (comme Mr Marcel). Ça dépote et c’est tant mieux !

BTI
Résumé en une image du concept mode à la sauce Bungalow…. 😉

 

Les combinaisons :

Sur base de ces trois axes les combinaisons se font spontanément entre :

  • Les Basiques ensemble (ben oui, il y a pas de mal)
  • Les Basiques et les Twists
  • Les Basiques et les Impacts

Dans une moindre mesure, il y a aussi des combinaisons possibles entre :

  • Les Twists ensemble (quand on a bien géré la palette de couleur….)
  • Les Twist avec les Impacts (idem pour la palette de couleur…)

Les Basiques se mariant avec tout, les Twist se combinant un peu moins bien et les Impacts étant carrément plus compliqués à assembler, une garde robe bien balancée devrait se composer de :

  • Une bonne base de Basiques (45%)
  • Une quantité substantielle de Twists (35%)
  • Un soupçon d’Impact (20%)

De haut en bas, ou l’inverse !

Vous avez compris le concept B-T-I et comment ces trois catégories se combinent en général. Oui mais…, quel type de pièce pour quelle catégorie ? Pas question de sortir à moitié habillée. Pour un haut, il vous faudra un bas ! (Les robes font bande à part puisqu’elles sont haut et bas en même temps).

Une garde-robe bien balancée permet plus de style et de tenues différentes avec un même nombre de vêtements. Une garde-robe devrait donc contenir en proportions sensiblement égales des hauts et des bas. Avoir un Jeans et 6 hauts, cela fait 6 tenues sensiblement similaires mais avoir une jupe, un jeans, un pantalon droit et 4 hauts, cela permet de faire 12 tenues assez différentes. Le tout avec le même nombre de pièces. La preuve en image:

BTI2
La balance de la garde robe pour une plus grande variété de tenues.

 

Pas la peine de se voiler la face, je suis clairement dans le premier cas de figure. Peu de variété et peu de satisfaction associée.

L’état des lieux de mes cousettes.

En analysant mes cousettes sur base de cette nouvelle grille d’analyse, je constate que ma balance B-T-I est assez problématique:

  • En vrai « B »asique, j’ai été vraiment chiche. Cinq pièces cousues. Et encore, le mauve ce n’est pas la couleur que je porte le plus facilement. Pas dingue comme résultat.

    BTI3
    Les basiques cousus sur la dernière année, c’est pas vraiment la base de ma garde-robe!
  • Dans la catégorie « I »mpact, en cherchant bien j’ai trouvé deux petites pièces à impact plus marqué. Bref je ne suis clairement pas non plus dans l’excès:

 

BTI4
Deux vêtements cousus avec un chouia plus d’impact. Peut mieux faire, peut mieux faire…

 

Les vêtements cousus avec un peu plus d’impact.

Et le reste, tout le reste de mes cousettes, ce sont des « T »wist. Des vêtements avec plusieurs couleurs, un petit motif par-ci, un insert par-là, etc.

En gros, l’analyse B-T-I de mes cousettes donne le résultat suivant :

  • « B », c’est Bof (pas assez).
  • « T », c’est Trop (et très clairement).
  • « I » c’est Insuffisant.

Quant au type de vêtements cousus, si je fais le compte globalement de mes cousette de l’année passée, j’en suis à environ :

  • Top (T-shirt, blouse, chemisier)                  55%
  • Haut (veste, pull)                                           25%
  • Bas (jupe, pantalon)                                      15%
  • Robe                                                                  5%

Pour vaincre mon problème il faut donc impérativement que je couse plus de bas variés. Il faut qu’ils soient aussi faciles à vivre et confortables qu’un jeans sinon, je me connais, je vais vite retomber dans mon travers « Uniforme ».

Conclusion et remise en question

C’est simple et évident. Il faut que je couse du « B »asique. Du simple. Du passe-partout (passe partout mais pas passe-poil ;-). Mais pas de gâteau sans glaçage, et j’ai envie de porter de temps en temps des pièces qui sortent complètement de l’ordinaire. Voir qui arrachent la rétine, un peu ! (Ce qui est assez nouveau pour moi). L’occasion de sortir des sentiers battus pour aller vers quelques pièces fortes : « I »mpact.

Et le plaisir couture dans tout ça ? C’est bien lui qui me pousse vers ma collection de passepoils, qui me pousse dans les associations de tissus et des modifications de patrons, qui me fait frémir pour un imprimé mignon tout plein. Qu’est ce que j’en fais de mon plaisir couture, alors ?

Mon plaisir couture doit évoluer et se focaliser sur des finitions aux petits oignons, du fit parfait et des tissus de qualité supérieure. Et de temps en temps prendre son pied (mon pied) sur une pièce hors du commun qui sera moins portée mais qui allumera ma garde-robe (et le regard de Mr Marcel).

D’ailleurs, je dois impérativement diversifier mes « bas » que cela soit en « B »asic ou en « I »mpact !

Tout mon blabla modesque n’a pas la prétention d’être adapté à toutes et tous (soyons fous). Ce que je qualifierai être un « T »wist sera peut-être super « B »asic ou super « I »mpact pour vous. Et si vous avez un sens de la mode type « Lady Gaga », votre conception « I » sera probablement plus atomique que si votre idéal ressemble à Coco Chanel. Mais peut-être que ces catégories vous permettrons d’y voir plus clair dans vos garde-robe et de répondre au « Pourquoi vous aussi, vous n’avez rien à vous mettre !».

Je suis super curieuse de savoir si ça vous arrive de vous retrouver le matin devant votre garde-robe avec cette sensation et si vous galérez à composer vos tenues dès que vous sortez de votre look-uniforme ?

Racontez-moi !

BTI
Je vous remets mon joli graphique pour la route!!

 

 

 

 

 

Advertisements

25 thoughts on “[J’ai rien à m’mettre] Question de balance!

  1. Okaaaaaaayyyy. Alors pour mon récap du MMM, je vais pas me fouler et recopier ton article 🙂
    /* Non, hein. C’est une blague. */
    Mais jean + … tous les jours, ça suffit.
    Après analyse, je pense que j’ai besoin de plus d’Impact. /* et de robes */.
    & sinon, je suis restée sur le “jouir en colorblock” … Du coup, même si mon conscient a adoré tes stat, ben mon subconscient se marrait. /* oui, il me faut pas grand chose.*/
    En tout cas, une vraie analyse de fond … sur laquelle nous allons sûrement être plusieurs à nous pencher …

    Liked by 1 person

    1. Comment ça tu ne jouis pas en colorblock toi??? 😉
      Sans rire, cette impression d’uniforme, c’est paradoxale parce que je me sens confort et bien dedans, mais je me sens aussi banale….(Quand je parlais de vrais problèmes je ne mentais pas, hein!!) Mais du coup, ce que je n’ai pas dit, c’est que je me suis fait un shopping Tissu (Youhou), et j’ai acheté que des tissus qui marquent la rétine (bizarement j’ai oublié les basiques), ça à du bon la pensée modistico-garderobesque!!! Je recommande!

      Like

    1. Merci beaucoup. Contente que ca te plaise. Probleme d’uniforme ou de “j’ai rien à m’mettre”??
      Les memademonth ça a vraiment le mérite de donner une vue d’ensemble. Et la classification ça permet de nous ouvrir les yeux sur des schemas répétitifs et au besoin de sortir de temps en temps de nos sentiers battus.

      Like

  2. et bien sacré analyse !!! j’ai moi aussi le “problème” de l’uniforme (j’adore mes jeans….même pas home made en plus…) avec un placard qui déborde… du coup il y a plusieurs mois je me suis donné un coup de pied aux fesses et replongé dans mes burdas (je participe à un défi tous les mois ce qui booster assez bien ma couture) et je couds en ce moment des fringues “basiques”… pas mal de maille avec des coupes différentes, une jupe en jean plutôt passe partout… clairement il me manque plutôt des bas pour aller avec tous les hauts… et j’ai une grande envie d’imprimé qui claque en ce moment, je crois bien que je vais aller m’acheter du wax pour un vêtement “impact”…

    Liked by 1 person

    1. Le wax c’est trop la bonne idée pour des fringues qui claquent. C’est bien de réfléchir à ce qu’on mets pour se sentir encore mieux.bonne couture et bon shopping wax!!

      Like

  3. Billet très intéressant et instructif! mais je me suis aperçue d’une chose, c’est que, en cousant, on devient plus exigeant(e) sur ses vêtements, tant dans la qualité que les coupes et le seyant, du coup, tout ce qu’on mettait avant sans en être totalement satisfaite parce que bon, on peut aller Qnu non plus, ben on n’a plus envie de le supporter.=> Comment n’avoir rien à mettre devant un placard qui déborde.
    Que, en avançant en âge (ehhh oui), mes façons de m’habiller ont évolué : retour au même problème. (on n’a pas une vie facile, quand même! 😉
    Je retiens le BTI , c’est tout à fait ça! yapluka!

    Liked by 1 person

    1. On devient exigent c’est sur. Pour ma part de plus en plus sur les matières. Mais c’est vrai que j’ai quantité de vêtements du commerce qui datent d’avant l’ere couture et que je garde juste au cas où…. ce fichu au cas où qui ne fait que nous encombrer!!!

      Like

  4. Très chouette article ! J’ai adoré te lire et je trouve ton article très pertinent et très poussé (jusqu’au wording, c’est vachement réfléchi :)). ça m’arrive aussi de me retrouver devant mon armoire en plein bug, mais moins souvent depuis que je couds. Mon défaut vient du fait que j’adore les imprimés (sur les hauts majoritairement), mais qu’il ne vont pas toujours avec tout ! Idem que toi, il me faut plus de basiques (et une surjeteuse pour les coudre plus vite !)

    Liked by 1 person

    1. Aaaah la surjeteuse. Faut plus hésiter ça va changer ta vie de couturière. …

      Comme le dit annettejongl dans son commentaire, la difficulté c’est de coordonner son plaisir shopping tissu avec son équilibre de garde robe. Je dirais même plus,il faut coordonner tout ça avec le plaisir couture ( moi et mon addiction de passepoil….). Bref, pas simple la vie de couturière. .. 😉😉😉

      Like

  5. Tu m’ôtes les mots de la bouche. . . C’est la gestion de mon stock de tissus qui m’à fait réalisé cela craquant spontanément pour des étoffes de type I et me retrouvant dépourvue au démarrage des projets car clairement je couds de l’uni. Il ne me reste plus qu’à croiser cette belle réflexion avec mon mode d’achat 😘

    Liked by 1 person

    1. J’ai fait aussi un petit article sur ma (tentative de) gestion d’achat de tissu. Et les basics ont un pass VIP. je te laisse découvrir mes qq “regles” sur le blog dans la section “esprit blog couture”

      Like

  6. Cet article est super intéressant ! J’adore ta réflexion couturo-modesque ! Ton système de classement est super pertinent.
    Je souffre aussi du syndrome du “J’ai rien à me mettre” alors que mon armoire déborde… J’ai commencé un gros travail de tri dans mes vêtements lors du déménagement. Mais je n’ai pas pris (eu?!?) le temps de faire un bilan des pièces prioritaires à coudre !
    Par contre, l’Amoureux a aussi fait l’exercice et en est ressorti une liste de priorités assez importantes. Donc, pour le moment c’est cousette pour Homme et pour Mini !
    Les coutures pour moi vont attendre que ma silhouette se stabilise avant de me lancer dans la recherche de patrons et de tissus…
    J’ai remarqué que pour le moment j’étais plus dans la quête de vêtements Waouh ! Mais je crois que c’est lié au fait que pendant 6-7 mois, je n’ai pu porter que 2 bas et maxi 10 hauts (trèèèèès basiques) et du coup j’ai envie d’un peu de folie (et d’éviter de remettre les mêmes vêtements que pendant ma grossesse ! 😀 ).
    Bref, ton article pousse à la réflexion et me donne envie de me plonger sur les besoins de ma petite famille !

    Liked by 1 person

    1. Mais ta situation est très différente. Avec un corps qui se métamorphose tellement en qq mois ça ne doit pas être simple d’y voir clair. Profites du temps sans couture pour toi pour regarder dun oeil ce qui ce qui te fait envie. Et puis la recherche de l’équilibre, garderobesque ou autre, n’est il pas un perpétuel changement??? Paradoxe quand tu nous tient!!!

      Liked by 1 person

  7. Héhé, je me suis fait exactement la même réflexion au début de l’année, me disant que c’était bien la peine de coudre autant de pièces, pour finalement finir en jean et pull avec la sensation de n’avoir rien à me mettre. A tel point que ça m’a bloqué dans la couture (stupéfaction !).

    Alors j’ai fait le même genre d’analyse et j’en ai conclu que puisque j’aimais tant les pantalons + chemise ou T-shirts, il fallait me calmer sur les robes et les jupes. J’ai donc cousu 2 jeans, et complété par un chino, et un dernier pantalon large. Et puis j’ai fait un grand vide en dégageant les fringues malaimées : en sont sortie toutes celles qui n’avaient pas de finitions parfaites.
    Ça a été radical pour ma part : du très basique pour les pantalon, et un peu plus de liberté sur les hauts, et comme ça j’ai pleiiin de tenues (et l’envie d’en recoudre encore plus…). Et je m’applique encore plus : car si les finitions ne sont pas parfaite, le vêtement n’est pas porté, ou de mauvaise grâce (#jesuisunepsychopathe)

    J’essaye depuis quelques temps de faire pareil avec mon stock de tissu, énorme, et devant lequel je me retrouve toujours à dire “je n’ai pas de tissu pour me projet”. Donc maintenant j’ai pour objectif (qui ne sera JAMAIS tenu, on est d’accord) de n’acheter des coupons qu’en vue de projets particuliers…

    Liked by 1 person

    1. Waaaw le tris radical de la penderie. Je vais devoir passer par la, j’en ai bien peur. Faut que je me prenne une grande soirée toute seule et que je me lance!! C’est bien de savoir que tu l’as fait et que tu ne regrettes pas!!

      Like

  8. Ah j’adore décidémment ton blog et ta façon de t’exprimer ! 🙂
    Bon alors je n’ai pas fait le mmm ce mois ci, par flemme de me prendre en photo tous les jours, et puis en fait c’est mmm tous les jours quasiment chez moi.. Donc je n’ai pas ce recul que tu as, mais je ne pense pas avoir le même problème d’uniforme que toi… ou en tout cas je l’ai moins depuis que je mets beaucoup de robes ! Ben oui, une robe se suffit à elle-même, donc pas de soucis d’association haut/bas. Donc un jour ce sera une robe B (la robe unie), un jour ce sera une robe T (le petit passepoil qui va bien, moi aussi j’adore le passepoil), et de temps en temps la robe I, mais là je n’en ai pas encore beaucoup. Enfin ça, ça marche pour les jours où je bosse. Pour les jours à la maison, c’est clair que le jean a tendance à ressortir vite fait, et là effectivement je me rends compte que je manque de basiques. Pourtant j’ai les patrons et les tissus qui vont bien… mais je crois que mon plaisir de couturière serait brimé aussi… Il va bien falloir que je m’y mette pourtant…
    Et sinon, malgré tout ça, le syndrome du jairienamemettre frappe aussi régulièrement chez moi… au grand désespoir de mr… 🙂

    Liked by 1 person

    1. Bien sûr tu as complètement raisin pour les robes. Mais tu remarque qu’elles sont presque absentes de mon article, n’est ce pas? La raison c’est que j’en mets très peu et presque pas du tout en automne-hiver-printemps. Je fais un blocage sur les collants… cest yellement idiot 😉😉 C’est aussi une piste que je dois creuser.

      Like

  9. Merci pour ce moment d’analyse couturo-modesque ! J’aime beaucoup lire tes analyses qui me permettent souvent de mettre des mots sur des sentiments / sensations qui restaient sous-jacents.
    J’ai cousu beaucoup de hauts mais il faut que je développe les bas, même si ce sont souvent des jeans mais en variant au moins les couleurs.

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup Nabel. Je suis comme toi en pleine couture de bas. Mais c’est aussi les cousette que je porte le plus donc je m’applique. Et j’ai acheté du tissu pour varier les couleurs😃

      Like

  10. On semble toutes pareilles… rien à se mettre le matin, mais une armoire pleine à craquer dans laquelle peu de choses vont ensemble ! Grave problème!! Beaucoup de jolies choses, mais non, cette robe- pas aujourd’hui, il fait trop froid, ce pantalon bordeau-pas aujourd’hui, j’ai pas de haut qui va avec, etc, etc… et hop! on reprend le jean bien aimé et si pratique et le pull qui est si douillet !! Toutes pareilles, je vous dis, et quelque soit notre âge, jeune, moins jeune, encore moins jeune ( on ne se bonifie pas avec l’âge , on refait toujours les mêmes erreurs).
    Ton article m’a beaucoup plu et me fait réfléchir. Moi aussi je couds beaucoup de hauts pas basiques et pas assez de bas ! En fait je couds ce qui me fait envie sur le moment sans essayer d’être cohérente avec ce que j’ai déjà. Pas bien, ça !!
    En tout cas merci pour cet intéressant et sympathique article.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s