Base et Impact à la sauce Mad Max

Après la théorie, l’application. Et de mon grand blabla BTI est née cette tenue. Un Basique (très basique) et un Impact (très impact). Une révélation. J’adore cette combinaison de tissus et de formes.

SONY DSC
La tenue qui déchire demande une séance photo qui déchire! Attention avalanche de photos!!!

Action 1 : achat tissu

Un bon Basique ou un bon Impact, ça se joue littéralement au moment de l’achat du tissu. J’ai longtemps négligé ces deux catégories par manque de clairvoyance au moment de choisir mes tissus d’amour. Je craquais systématiquement pour des tissus avec de meûugnons petits motifs ; et je finissais les bras chargés de tissus gentiment imprimés dans des couleurs pas trop flashy. De temps en temps un coupon uni perdu dans la pagaille en guise de déculpabilisant, une pilule, heuuu pardon, un coupon uni à chaque shopping tissu, ça a un effet déculpabilisant garanti. Ces coupons unis s’entassaient sur la pile des futurs pantalons : bleu foncé, gris souris, gris moyen, beiges… Bref, la meilleure combinaison pour m’assurer un vrai style informe et uniforme.

SONY DSC
Perdue dans le désert Marcelle?

J’ai pris le temps de réfléchir à ma garde robe et à mon non-style. Et une fois n’est pas coutume, j’ai appliqué directement mes nouveaux préceptes (pas comme pour mes règles d’achat tissus, huhuhu). En vérité je n’ai même pas dû me forcer pour les appliquer, puisque la première étape était de faire du SHOPPING TISSU (héhé, voici le retour des non-règles d’achat tissu). Objectif : bas choc ! Youpie, les fauves sont lâchés dans les magasins pour une expérience nouvelle : sortir de la zone de confort.

SONY DSC
Détail et infraction totale sur les raccords…..

Heu, mais ça fait quand même un peu peur tout ça. Je ne suis pas habituée à acheter ce genre de tissu et encore moins pour un pantalon ! Chaque tissu digne d’un impact bingbangesque générait chez moi un regard vide et perplexe de merlan frit avec une pensée furtive du genre « Je vais avoir l’air d’un clown en pyjama avec ce truc sur les fesses ». Bref ce n’était pas gagné. Et puis il y a eu lui. Une lumière étincelante au milieu des rouleaux colorés. Le vendeur essaie de me convaincre en vantant la jolie robe que ça fera. « Et bien non mon bon Monsieur, j’en ferai un pantalon. Na ».

Une évidence.

SONY DSC
Le jersey 100% coton, super fin (et trop confort), mais plutôt cassant.

Action 2 : ne pas lâcher l’évidence

Je répète, ne pas lâcher l’évidence, je répète….

Effectivement, le temps de rentrer à la maison, de passer le tissu à la machine, de terminer les projets couture en cours, quelques jours se sont écoulés avant que je m’attaque à l’évidence. Et là, curieusement, avec mon coupon de tissu bariolé, cette évidence, je ne l’ai pas retrouvée. A sa place pendouillait la sordide image du clown pas démaquillé de la veille et qui sort de son lit la gueule en pétard.

Oups, on fait quoi maintenant ?? Et bien on se vide la tête et on applique les nouveaux préceptes. Ça ne veut pas dire que je retourne faire du shopping tissu, hein, faut pas exagérer non plus. On se pose derrière pfaffinette et on donne tout pour tenter de transformer l’essai, même avec une gueule de clown mal dégrossi.

SONY DSC
OUaich

Le tissu est parfait pour Ginger. Il a la bonne épaisseur et juste ce qu’il faut d’élasticité. Après deux réalisations (un Jeans classique et une réalisation plus printanière en tissu beige légèrement satiné), je peux presque réaliser ce patron les yeux fermés.

SONY DSC

Je n’ai rien lâché, je l’ai cousu d’une traite en me forçant à éradiquer de mon esprit ce clown de plus en plus pourri et bedonnant. Faut dire que le tac-à-tac de ma MAC a un effet salvateur pour ce qui se passe dans mon cerveau. Appuyer sur la pédale de ma machine actionne simultanément et instantanément une fonction « pause ciboulot» pour tous les sujets qui ne sont pas directement concernés par cette aiguille et ses allers-retours dans le tissu.  De vraies vacances du cerveau.

Premier essayage intermédiaire pour valider le fit, le pantalon a l’air de bien tomber. J’ose un œil vers le miroir pour évaluer ma transformation en Clown. Et là, BANG ! Je me prends le coup de boomerang en pleine figure : le retour de l’évidence . Non, mais en fait, je crois que je l’aime bien, ou plutôt que je l’adore, je suis super fan. Il est vraiment trop cool !

SONY DSC
Le fit parfait, merci les motifs super présents

Il y a un intérêt certain à coudre un pantalon dans un tissu très bariolé et de surcroît assez foncé : le fit. Avec un tissu uni, qu’il soit clair ou foncé, chaque pli est un ennemi. Vous allez vous battre contre eux, tout en tentant de préserver votre confort (et votre cousette). Dans le cas présent, les plis se font discrets sous une montagne de fleurs. Pas de bagarre de retouche, ni de contorsion pour voir que quand on a le bassin basculé de cette façon totalement improbable, il y a un pli étrange sous la fesse gauche… Non, tout ça c’est pas inquiétant. J’ai repris 2 cm en haut de la fourche dos, comme pour les deux réalisations précédentes ; par contre je n’ai touché à rien d’autre. Tout est parfaitement à sa place, et moi dedans. J’y vois quelque malice bienvenue de mon tissu Impact !

SONY DSC

Action 3 : combiner, assembler, se retrouver

Avec les vêtements Impact, outre le retour de boomerang de l’évidence, ce qui me semble le plus compliqué c’est de les assembler pour faire des tenues convenables. Pour ce pantalon, pas de problème, le tissu comporte à peu près toutes les couleurs de la création. Il se marie sans dispute avec tous les hauts unis. Sauf que, je le sais avant d’inspecter les recoins de ma garde-robe, il m’en manque un de haut uni : le T-shirt noir.

SONY DSC

Tu parles d’un Basique. J’en avais parlé dans ma planification de coutures hivernales. Un T-shirt noir qu’on met avec tout sans réfléchir c’est pourtant presque essentiel (Oui, la couturière a des considérations très profondes concernat les essentiels de la vie). J’avais même acheté un beau jersey noir très fin 100% coton lors de mon craquage japonais (le fameux effet déculpabilisant des tissus unis). Mais il y avait toujours un projet plus excitant qui passait avant. En même temps, pas difficile de faire plus excitant qu’un tish-noir. Sauf aujourd’hui. La combinaison parfaite avec ce pantalon de lumière, se faisait grandement attendre.

SONY DSC
Des plis? ou ça???

 

L’occasion fait le larron. Au moment ou fleurissait le retour à l’évidence, fleurissait aussi une pelletée d’ « Arsène » sur Insta et sur T&N. Arsène est un patron de T-shirt loose, gratuit de surcroit, d’une marque indépendante toute récente de couture française (chez machine). Et vous conviendrez que faire le larron avec un Arsène tout noir, dans la pénombre, ça prend tous son sens !

SONY DSC

SONY DSC
L’ourlet arondi du Arsène

 

Action 4 : changer d’avis (parce que parfois, c’est bien)

En un rien de temps Arsène est passé du statut de coupon inanimé du stock de tissu à un amas de pièces soigneusement découpées. Les opérations de montage s’enchainent rapidement et là : BING. Un flash. Coudre un basique c’est bien. Mais coudre un basique de saison, c’est vachement mieux !

SONY DSC

Et c’est comme ça qu’en plein sprint final j’ai rebalancé les manches dans l’amas pour terminer en débardeur tout terrain. J’ai tout de même rangé les manches, les saisons ça change tous les trois mois… Finition des emmanchures avec un simple repli et un coup de pédale à l’aiguille double. Le col est fini avec une bande d’encolure. Une cousette super rapide.

SONY DSC

Action 5 : A bas le chipotage

Non mais quel chipotage ? Je l’adore cette tenue. Je me sens sexy et confortable, smart et pleine de peps, originale mais pas complètement absurde. Un carton plein. Je trouve que le tombé de ce pantalon est parfait. Je n’ai rien (mais vraiment rien) à lui reprocher en termes de réalisation couture. Même le zip est parfaitement coopératif cette fois. Trop fière.

SONY DSC
On devine à peine le bouton (façon Jeans) et la braguette dans cette jungle fleurie (non raccordée)

Quand au débardeur, il est probablement un peu ample sur le bas. L’équilibre avec ma poitrine n’est pas idéal, morphologiquement parlant. Le jersey étant 100% coton, le tissu n’est pas aussi fluide qu’un jersey de viscose comme préconisé par les créatrices. Cependant je suis tellement contente d’avoir trouvé un beau jersey coton que le coté un peu plus cassant du tissu ne me pose pas du tout de problème. Ce débardeur est d’un confort absolu de par sa matière naturelle et sa forme loose assez tendance.

SONY DSC
Arsène est définitivement un peu large pour moi….

Bref, quel chipotage ?

Et vous ça vous tente de vous lancer dans des vraies pièces à Impact Bing-Bang ou Mad-Max ?

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC
Un peu large cet Arsène…. Comment ça je l’ai déjà dit??
Advertisements

20 thoughts on “Base et Impact à la sauce Mad Max

  1. Just wow 🙂 ! Je kiffe ce pantalon, je rêve de m’en (re)faire plein et puis je me réveille et je me dis que c’est pas une bonne idée … /* trop vieille, trop grosse, trop fleuri, trop clown … */ Et pourtant j’y reviens tout le temps !
    & c’est clair que fleurs + fond noir = classe. Trop, trop classe même.
    En plus, niveau fit, c’est vrai qu’il est parfait. Y a pas de plis. Y a que des fleurs ! Des fleurs trop sympas !
    /* Mieux que des bonbons pour une fois !!! */
    & avec un tiche noir, just perfect
    Bref, je repars à la recherche du tissu parfait !

    Liked by 1 person

    1. Vas-y!!! tu risques quoi au fait?? d’avoir un pantalon parfait qui te fait rêver depuis tellement longtemps!!! NAN mais le risque de fou quoi!!! 😉
      Bon shopping tissu!!!

      Like

  2. La combinaison des deux pièces est tip top!! je crains toujours les pantalons avec des motifs floraux parce que je trouve que c’est grossissant mais là ce n’est pas le cas, peut-être le fond noir y est pour quelque chose. En tout cas ce pantalon est absolument génial et pas du tout effet clown. J’avais regardé le patron de ce débardeur et il m’avait paru effectivement trop loose. Dans le même genre (patron gratuit) il y a le fameux Sorbetto qui est vraiment bien (pas vraiment prévu pour la maille il me semble mais bon ça s’adapte!). Et bravo pour avoir rempli ton cahier des charges!!

    Liked by 1 person

    1. Merci Falbala. Ou je suis d’accod avec toi Arsène est vraiment très (trop) loose. C’est surtout une affaire de gout perso en fait. Je connais bien le sorbetto. je devrais le resortir!!! merci pour ce bon rappel!

      Like

  3. Magnifique pantalon. Bravo. Je valide la coupe et le tissu. Je suis de plus en plus tentée par ce patron Ginger, mais bon, mon popotin est largement plus développé que le tien. Donc pour l’instant j’hésite encore. A bientôt.

    Liked by 1 person

    1. Ginger est un peu magique. Après adapterun pantalon à sa morpho, c’est toujours du boulot. La magie de Ginger tient dans le fait qu’il est avec de l’élasthane et aussi qu’il est coupé pour des filles plus en formes (avec un “S”) 😉 Check le tableau des tailles, mais franchement, je te le recommande!!!

      Like

  4. Ah oui quand même ! Sacré impact et super réussite ! Tu as bien fait de ne pas écouter le vilain clown perché sur ton épaule ! J’avoue que je ne suis pas encore prête pour ça.

    Liked by 1 person

  5. A part bravo je ne vois que dire d’autre! 😉
    Le “non-style” fait un carton plein sur ce coup, moi je suis fan fan de cet imprimé fleuri et je ne l’aurais jamais pensé en pantalon (petite joueuse)
    (et le décor des photos est fascinant…)

    Liked by 1 person

    1. Merci Filo. J’avoue, j’ai vraiment été une badass sur le coup!!! (rire de satisfaction auto-personnel en plus!!) ;-))))) Mais après des années de petite-micro joueuse, ça me fait un bien fou!!

      Like

  6. Magnifique ! Ce pantalon est canon et te va hyper rien. A côté le débardeur semble tout classique mais ceci dit c’est vraiment le combo qui fait que la tenue est classé et pas clown.bravo !

    Liked by 1 person

    1. Merci Beaucoup Laure. J’ai maintenant qq pièces que je mets avec ce pantalon, un t-shirt écru tout simple, un top blanc pour faire plus classe, etc. la clé, c’est vraiment de l’associer à la simplicité.

      Like

  7. Super chouette cette tenue ! Je suis fan !
    Ce pantalon a un rendu de folie. Je n’aurai pas pensé y faire un pantalon, mais effectivement le rendu est vraiment top ! Quant aux non-raccords, franchement ça ne me choque pas (et cette année dans le prêt à porter, les raccords sont passés à la trappe sur pas mal de vêtements…).
    Et le décor de tes photos : super sympa ! J’adore l’ambiance Mad Max.

    Liked by 1 person

  8. Très chouette ce développement des base et impact, ça me pousse de plus en plus à réfléchir, et penser en amont ma garde robe (mais je vais être OBLIGÉE de racheter du tissu parce que j’ai soit pas le bon métrage soit pas les bonnes associations de tissus pour faire des hauts et des bas qui vont ensemble… En tous cas cette base et cet impact sont nickel ensemble 😉

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s